Débats Participatifs Européens, 5ème session

La démocratie européenne a-t-elle fondamentalement besoin d’être remise au goût du jour ? Cette question était au centre de la 5ème session des Débats Participatifs Européens. Dans 17 pays européens, citoyens et citoyennes de l’UE discutèrent de trois propositions de réformes concrètes, visant à améliorer et renforcer la démocratie européenne. 16 député.es européen.nes de six partis politiques différents s’apprêtent à réagir aux souhaits des participant.es.

C’étaient les Débats Participatifs Européens 2022

Du 29 janvier au 3 avril 2022, près de 600 personnes venant de 17 pays européens discutèrent en petit comité d’un potentiel renouveau de la démocratie européenne. Plus de la moitié des discussions eurent lieu en présentiel. Le reste, en ligne.

De nombreux Débats Participatifs furenttransnationaux . Ce format particulier de discussion a permis d’apporter une contribution concrète au dialogue européen, dépassant les frontières.Pour participer aux Débats Participatifs transnationaux, il y avait deux possibilités: soit les personnes étaient tirées au sort et attribuées à un groupe de discussion au hasard soit les participant.es encourageaient leurs connaissances dans d’autres pays européens à participer avec eux.

En mai et juin 2022, 16 politicien.nes européen.nes prendront position sur les résultats des Débats Participatifs.

Ces politicien.ne.s réagissent en direct aux résultats.
Discutez avec eux !

Les Verts / ALE
03.05.2022
Franziska Brantner

Franziska Brantner

Gwendoline Delbos-Corfield

Gwendoline Delbos-Corfield

Résultats de la 5ème session

"La démocratie européenne a-t-elle fondamentalement besoin d’être remise au goût du jour ?

94,8 pourcents des Débats Participatifs Européens s’exprimèrent après discussion en faveur d’un renouveau de la démocratie européenne.

p
590 participant.es
400 résultats obtenus
73 approbations
3 abstentions
1 rejet

Faut-il que le Conseil de l’UE en finisse avec le vote à l’unanimité et que ce dernier soit remplacé par une majorité qualifiée ?

Moyenne: 7,4

L’argument le plus important pour l’abolition du principe de l’unanimité d’après les participant.es est quela capacité d’actiondes institutions s’en trouverait renforcée. Sans la contrainte de l’unanimité, les décisions peuvent être prises plus rapidement – un avantage, surtout en temps de crise. L’abolition du véto entraîne un regain de confiance dans la capacité d’action de l’UE.

Le principal contre-argument évoqué est le risquede déséquilibre des forces entre les grands et les petits États. Les plus petits États membres de l’UE pourraient se sentir mis à l’écart. En conséquence, le principe de l’unanimité garantit la souveraineté et l’indépendance nationales.

"Un conseil citoyen représentatif - chargé de conseiller les institutions européennes sur des questions cruciales - a-t-il sa place aux côtés de ces dernières?"

Moyenne : 5,6

Sur le fond, la plupart des participant.es soutiennent qu’un conseil citoyen représentatif crée de la proximité et peut renforcer la confiance dans la démocratie européenne.

L’argument le plus souvent avancé, tant par les hésitant.es que par les enthousiastes, remet en question les paramètres d’une telle mesure. Les participants ont par exemple fait valoir quela procédure de sélection devrait être soigneusement définie et que tous les problèmes ne devraient pas être soumis au comité des citoyens.

En outre, les participant.es craignaient que les conseils citoyens – s’ils avaient plus qu’une simple fonction consultative – entrent en concurrence directe avec le Parlement européen ou que cela exige beaucoup des citoyens impliqués. Les participant.es ont également souligné que les conseils citoyens devaient être protégés des influences extérieures et ne pas devenir l’objet de lobbying.

Faudrait-il que le Parlement européen puisse présenter ses propres propositions de loi parallèlement à la Commission européenne ?

Moyenne : 7,5

L’argument mis en avant en premier lieu par les défenseurs* du droit d’initiative était le renforcement de la démocratie par cette mesure. En accordant au Parlement européen le droit d’initiative, on renforce substantiellement son rôle dans l’UE. Cela a pour conséquence directe, selon les participants des Débats Participatifs, de renforcer la légitimité des décisions européennes. En outre, le “droit royal” d’une représentation populaire porte en lui une forte symbolique.

Les critiques du droit d’initiative pour le Parlement européen soulignent la procédure plus difficile pour légiférer. Encore plus de doublons dans les compétences. Le pouvoir de la Commission européenne est affaibli et les procédures sont d’autant plus longues. Ils soulignent que la répartition du pouvoir entre les institutions est crucialeet considèrent que le set-up actuel est un processus qui fonctionne bien.

Portraits des partenaires de dialogue de la 5ème session

Katarina Barley

S&D
Allemagne

Gwendoline Delbos-Corfield

Les Verts / ALE
France

Nicola Beer

Renew Europe
Allemagne

Martin Schirdewan

GUE / NGL
Allemagne

Afficher tous les politiciens participants

Sois présent.e !

Inscris-toi ici et nous t’informerons de l’actualité de Pulse of Europe.

Inscrivez-vous ici pour le prochain cycle des Débats Participatifs Européens. Tiens-toi prêt à une diffusion encore plus large des Débats Participatifs en Europe et à la formation de groupes de discussions plus hétéroclites.

D’ici là, tu recevras régulièrement des mises au point et des informations sur nos wébinaires avec d’importants responsables politiques de l’UE. Nous te ferons également participer au choix des thèmes de discussion pour la prochaine session.

À propos de nous

Pulse of Europe est une initiative citoyenne non partisane et indépendante fondée à Francfort-sur-le-Main en 2016. Notre objectif est de rendre l’Union Européenne visible et audible. Nous voulons contribuer à ce qu’une Europe unie et démocratique continue d’exister à l’avenir, dans laquelle le respect de la dignité humaine, l’État de droit, la liberté de pensée et d’action, la tolérance et le respect sont les fondements évidents de la communauté.

Un projet de

Pulse of Europe e.V.

Parrainé par

Unterstützt von

Federal Agency for Civic Education

Unterstützt von

Democracy International

openPetition

Pulse of Europe e.V.

Federal Agency for Civic Education

Democracy International

openPetition